Portage immobilier : Quel est le principe de cette opération ?

Opération de portage

Publié le : 19 novembre 20197 mins de lecture

Il y a toujours de grands avantages à avoir en sa possession des biens immobiliers. Non seulement, on peut vivre sous son propre toit, toit que l’on a fait construire soi-même, ou que l’on a acheté avec ses propres fonds, mais on peut également les faire louer et ainsi gagner sans avoir à travailler. Ce n’est pas tout ! En cas de difficultés financières, on peut toujours hypothéquer les biens immobiliers, les vendre à réméré ou encore en effectuer un portage immobilier. Ces méthodes semblent assez avantageuses mais aussi désastreuses pour le propriétaire. Toutefois, une bonne considération des avantages et des inconvénients de chacune d’elles, ainsi que l’analyse des différences qu’il y a entre elles vous mèneront à la meilleure décision.

Qu’est-ce que le portage immobilier ?

Pour faire simple, le portage immobilier est une méthode qui consiste à payer les dettes d’une personne à partir de son propre bien immobilier. Comme cela, se passe-t-il exactement ? La transaction se fait entre deux personnes. D’une part, il y a le propriétaire qui a des soucis financiers. Et d’autre part, il y a un investisseur quelconque qui a les moyens de se payer le bien immobilier pour une durée déterminée. Afin de payer ses dettes, le propriétaire est en obligation de vendre son bien, mais ce à titre temporaire. Donc, la propriété est transférée temporairement à l’investisseur, avec l’option de reprise par le vendeur à un prix prédéterminé par les deux parties. Et le prix de vente est décoté de 10 à 40% du prix réel, montant qui permettra au vendeur de payer la totalité de ses dettes. Le vendeur peut garder le bien pour se loger, mais il doit verser un loyer régulier au nouveau propriétaire. Découvrez plus sur https://apirem.fr/.

Portage immobilier versus hypothèque

L’hypothèque est souvent la solution proposée lorsqu’un individu n’arrive pas à payer ses dettes ou a d’autres problèmes financiers. En fait, les établissements de crédit demandent même les hypothèques de biens immobiliers en guise de garantie avant d’octroyer des prêts. En quoi consiste l’hypothèque ? En fait, à défaut de paiement vis-à-vis des créanciers, l’immobilier hypothéqué sera saisi par ces créanciers pour être ensuite vendu. La somme obtenue de la vente en question assurera le remboursement intégral des créanciers. Dans ce cas précis, l’ancien propriétaire perd complètement la propriété du bien sans aucune option de rachat au cas où il aura de nouveau le moyen de se l’offrir. Et pourtant, la plupart du temps, il n’a pas le choix au moment de la saisie, car ses difficultés financières le laissent sans aucun moyen d’y échapper. Le portage immobilier offre alors une meilleure praticité que l’hypothèque. Le propriétaire peut racheter son bien aussitôt qu’il arrive à rassembler les fonds nécessaires pour le rachat.

Portage immobilier versus vente à réméré

Et qu’en est-il de la vente à réméré ? Qu’est-ce qui la différencie avec le portage immobilier ? Pour dire vrai, l’opération de portage est en quelque sorte un type de vente à réméré. En effet, le concept de la vente à réméré, c’est que le propriétaire perd de manière temporaire la propriété de son bien, mais il peut la récupérer en rachetant le bien selon les négociations faites entre lui et l’acquéreur. C’est le même concept que le portage immobilier. Cependant, un détail différencie les deux méthodes. Avec la vente à réméré, le bien est bel et bien vendu et acquis par l’acheteur, donc il a le plein droit sur le bien. L’ancien propriétaire a cinq ans maximum pour racheter le bien vendu. Passé ce délai, il ne peut plus annuler la transaction de vente en exigeant un rachat, et la propriété revient de façon permanente à l’acquéreur. Bref, la vente à réméré est carrément une acquisition temporaire, tandis que la solution de portage n’est qu’un simple transfert de propriété temporaire.

Inconvénients du portage immobilier

Avec le portage, le propriétaire a la possibilité de racheter son bien. C’est un grand plus pour le propriétaire. Néanmoins, cela pose problème lorsque ce dernier n’a plus les moyens de racheter son bien. Si ce cas se présente, on vend le bien à un tiers. Une fois que le bien est vendu, l’investisseur se remplit la poche en gagnant non seulement sa mise, mais également la décote initiale. Le propriétaire ne gagne rien, sauf s’il y a un surplus sur le montant de la vente. Y a-t-il d’autres alternatives à la solution de portage ? Oui, en effet. Par exemple, le propriétaire peut vendre lui-même son bien au prix qui lui convient afin de rembourser ses dettes. Mais il ne doit pas oublier que ce sera une acquisition définitive et non un transfert de propriété. Une autre alternative serait de recourir à un regroupement de crédits, donc sans vendre aucun bien. En quoi consiste cette technique ? C’est une technique qui permet de remplacer le prêt actuel par un nouveau qui aura une mensualité adaptée.

Plan du site